Archives pour la catégorie Actualités

Seed Foundation : un prix pour La Voix du paysan

Henri Rouillé d'Orfeuil remet le prix "Terres d'avenir" à Bernard Boudic, président de Ouest Fraternité. (Photo Seed Foundation)
Henri Rouillé d’Orfeuil remet le prix “Terres d’avenir” à Bernard Boudic, président de Ouest Fraternité. (Photo Seed Foundation)

Petit moment de fierté collective, lundi soir 2 novembre, à Paris à la Maison des associations de solidarité : l’association Ouest Fraternité et son partenaire camerounais, le journal “La Voix du paysan”, ont reçu de Seed Foundation le prix “Terres d’avenir” pour l’innovation agricole en Afrique. Ce prix, accompagné d’une dotation de 6 000 € m’a été remis par Henri Rouillé d’Orfeuil, ingénieur agronome, ancien président de la fédération d’ONG Coordination Sud.
Créée en 2009, à l’initiative de la société Pierson, par huit PME européennes et africaines et deux particuliers, Seed Foundation est un Fonds de dotation qui agit en faveur du développement agricole en Afrique. Il encourage ses ONG partenaires à agir sur l’ensemble de la filière, de la production à la commercialisation et à s’inscrire dans une démarche de capitalisation des bonnes pratiques susceptibles d’inspirer de nouveaux acteurs.
C’est à ce titre que “La Voix du Paysan” et Ouest Fraternité ont été distinguées : la “Voix du Paysan” organise cette année pour la deuxième fois les “Agric Awards de l’agriculture camerounaise” qui vont être remis le 18 novembre prochain dans un grand hôtel de Yaoundé à une douzaine d’agriculteurs. Non seulement ceux-ci seront célébrés et honorés, mais ils représenteront la paysannerie camerounaise dans diverses manifestations et seront appelés à diffuser leurs pratiques et leur savoir-faire. La dotation de Seed Foundation servira à arrondir les sommes versées aux lauréats et à préparer une troisième édition des “Agric Awards”.
Deux autres ONG ont été distinguées, Elevages sans frontières qui agit au Sénégal, et Essor qui est présente au Cap Vert et en Guinée-Bissau.

La Voix au Space et à Ouest-France

La directrice de la rédaction de La Voix du paysan, Marie-Pauline Voufo.
La directrice de la rédaction de La Voix du paysan, Marie-Pauline Voufo.

Ils sont restés trois jours seulement. Mais trois jours qu’ils ont trouvés extrêmement enrichissants. Marie-Pauline Voufo, directrice de la rédaction de La Voix du Paysan, mensuel agricole camerounais, et Magloire Biwole, responsable du marketing et de la diffusion, ont séjourné du 15 au 18 septembre à Rennes. Tous deux avaient été invités par le Space, salon international de l’élevage, et l’association Ouest Fraternité.

L’objectif de ce séjour était de permettre à nos confrères camerounais de prendre des contacts avec les médias agricoles français : Le Paysan breton, le groupe Réussir et La France agricole, notamment. Ils étaient également là pour s’informer au Space sur les méthodes et innovations techniques dans le secteur de l’élevage.

Magloire Biwole a aussi rencontré des responsables de la publicité, des équipes commerciales et des rédacteurs en chef de Publihebdos et du groupe InfoMer. Ses interlocuteurs lui ont parlé de la manière dont leurs journaux s’organisaient.

Marie-Pauline Voufo, comme Magloire Biwole, ont été enchantés par ces échanges. Ils rentrent au Cameroun avec beaucoup d’idées qu’ils vont mettre à profit pour assurer la survie du journal. En effet, en 2016, l’organisation non-gouvernementale, SOS Faim qui finançait le mensuel depuis vingt-sept ans, mettra fin à ce soutien.

Enfin, la venue de nos deux confrères camerounais a permis d’organiser, le jeudi 17, une conférence à l’espace Ouest-France, rue du Pré-Botté, à Rennes, sur l’avenir de l’agriculture du Cameroun. Après une présentation du journal, Marie-Pauline Voufo a évoqué la situation des paysans camerounais qui représentent 60% de la population. Ils exploitent en moyenne un à trois hectares de terre et souffrent du manque d’aides et d’accompagnement de l’Etat.

Parmi les messages porteurs d’espoir, ils ont parlé d’un programme de formation des jeunes agriculteurs. Une opération soutenue par La Voix du paysan. Ils ont aussi abordé les actions menées par les paysans et relayées par le mensuel, pour que les exploitants vivent de leur activité.

Au fil des discussions, les difficultés rencontrées par les populations rurales dans le nord du pays, du fait de la présence des terroristes de Boko Haram, ont été rapportées. À l’est, les paysans subissent aussi de nombreuses exactions commises par les miliciens centrafricains anti-Balaka et les rebelles de la Séléka. Des paysans dont les récoltes et habitations sont régulièrement détruites.

En clin d’œil à l’actualité française et à la colère des agriculteurs, Marie-Pauline a salué la mobilisation paysanne hexagonale, impensable au Cameroun : « Un pays qui ne prend pas soin de son agriculture, c’est la famine qui l’attend. »

 

Le récit de ce séjour dans l’édition d’octobre de La Voix du paysan

Space 2015 Rennes dans Lvdp 293-Oct 2015

Retrouvez l’actualité de la Voix du paysan sur http://www.lavoixdupaysan.org/

Magloire Biwolé, responsable marketing et ventes du mensuel et Marie-Pauline Voufo lors de la conférence à l'Espace Ouest-France.
Magloire Biwolé, responsable marketing et ventes du mensuel et Marie-Pauline Voufo lors de la conférence à l’Espace Ouest-France.
lecture de La Voix du paysan

La Voix du paysan en conférence à Rennes le 17 septembre

Quel avenir pour l’agriculture camerounaise ? Pour répondre à cette question, l’association Ouest Fraternité organise le jeudi 17 septembre à l’Espace Ouest-France (1), une conférence débat. Vaste sujet puisqu’au Cameroun, 60% des 22 millions d’habitants vivent de l’agriculture. Ce secteur contribue à hauteur de 20% au PIB. Pas un hasard si le pays a longtemps été considéré comme “le grenier de l’Afrique centrale”.

A l’occasion du Salon international des productions animales (Space), Marie-Pauline Voufo, directrice de la rédaction du mensuel camerounais La Voix du paysan, sera à Rennes du 15 au 18 septembre.

Chaque mois, ce journal s’adresse aux milliers de paysans qui vivent, pour la plupart, d’une agriculture familiale. Depuis 1988, l’équipe de journalistes sillonne le pays pour offrir à ses lecteurs conseils et débats sur les bonnes pratiques et les débouchés commerciaux de leurs élevages et cultures.

Cette venue au Space sera pour notre consoeur une occasion de rencontrer des professionnels du monde entier, de présenter le mensuel, expérience éditoriale unique en Afrique centrale et d’échanger avec le grand public lors de la conférence.

Pour Ouest Fraternité, l’accueil de Marie-Pauline et de son confrère Magloire Biwolé, responsable marketing du titre, permettra de renforcer les liens noués depuis maintenant cinq ans entre le journal et notre association de soutien aux médias du Sud.

(1) : Espace Ouest-France, 38 rue du Pré Botté, à Rennes. A 20h30. Entrée gratuite.

Le quotidien Le Jour fête son 2000ème numéro

En cette fin d’été, le quotidien camerounais Le Jour a célébré son 2000ème numéro. Une occasion pour l’équipe de la rédaction du premier quotidien d’informations générales de revenir sur la formidable aventure du journal.

Depuis quelques années, Ouest Fraternité suit les journalistes et la direction du titre. Nous avons eu l’occasion d’organiser avec eux de nombreux ateliers de formation en techniques rédactionnelles, photo, montage, etc.

Nous leur souhaitons longue vie, surtout dans un contexte médiatique tendu. Chaque exemplaire est un combat tant la liberté de la presse, l’indépendance éditoriale et la survie commerciale sont compliquées au Cameroun.

Découvrez sur le lien ci-dessous le récit des journalistes (page 5 à 8).

2000 eme jour